Forum RPG Médiéval Fantastique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux militaires au marché - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frewyr Ether
Fondateur
avatar

Messages : 73
Points Rp : 6
Date d'inscription : 21/11/2009

Feuille de personnage
Classe: Guerrier de la lumière
Métier: Soldat
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Deux militaires au marché - Terminé   Ven 18 Déc - 6:37

[Rp Précédant]






C'était une nouvelle belle journée qui s'annonçait à Rhoryn, les oiseaux chantaient, malgré la saison qui n'était au rendez-vous la gaieté était revenue dans la capitale. En se promenant on pouvait voir des enfants jouer près d'une fontaine. Un peu plus bas sur une des nombreuses places un manant chantait ses poèmes pour gagner sa croûte. Quelques vers parlaient de la gloire passée de la cité, des batailles, des nobles rois, des victoires.

« Ô Belle Rhoryn,
Toi qui a acueillie des héros,
Toi qui resplendit de tes magnifiques joyaux,
Toi qui est l'origine.

Ô Belle Aetheor,
Bien qu'étant minuscule,
Tu as vu la fin du grand Gurul,
Mais à présent pleure tes morts.
»

De nombreuses pièces tombaient, il fallait dire que le patriotisme chez les hommes du continent n'était plus un secret. Plus bas on pouvait trouver un petit marché. C'était un endroit très fréquenté surtout les 1er du mois. Un soldat de l'armée du royaume se baladait par là, observant les commerçants et leurs manières. C'en était presque comique, c'était à qui crierait le plus fort. L'homme resta quelques temps à sillonner le marché puis se dirigea vers une maison toute proche. Celle-ci semblait très ancienne, elle devait avoir été érigée il y a très longtemps, peut être même à l'époque ou Rhoryn elle-même était bâtie. L'homme se posta devant la porte, hésitant quelques secondes. Il leva son poing, s'apprêtant à frapper.

[...]

La lumière filtrait à travers le carreau poussiéreux, petit à petit le faisceaux s'agrandissait, laissant échapper de plus en plus de lumière dans la pièce sombre. Vers les premières heures du matin la pièce était totalement illuminée et Frewyr s'éveilla peu à peu sortant lentement et inexorablement d'une douce torpeur. Pas de cauchemars, c'était plutôt une bonne nouvelle. Le fardeau qu'il traînait commençait peu à peu à s'alléger semblait-il. Il s'avança devant une glace et se rinça un peu le visage tentant désormais de se détacher complètement de l'emprise de morphée.

Un petit bruit le fit détacher son regard de la glace. Une sorte de moineau, très lumineux toquait contre la vitre. La bête semblait d'origine magique. Frewyr ouvrit la fenêtre laissant entrer l'oiseau, ou plutôt l'invocation. Le petit Passeridé alla se poser sur une chaise et observa Frewyr quelques instants.

« Sa majesté Galador II souhaiterait te voir Frewyr, habilles-toi tu es en retard. »

Yayloth, c'est pas possible, il avait carrément trouvé le moyen de venir enquiquiner Frewyr sans se déplacer à présent...

« Galador II tu dis ? Qu'est ce qu'il me veut ? »
« Je n'en sais rien...Mais ça doit être important. Ah, et au fait, y a un soldat juste en bas de chez toi, il va frapper à la porte dans 2 minutes. »
« 2 minutes ? »
« A quelques secondes près. »

Et sur ces derniers mots le petit piaf s'envola vers la fenêtre, arrivé dehors Frewyr vit la magie du prêtre se dissiper dans un flot bleu-argenté magnifique. Il eut un petit rictus. Puis, descendant les escaliers il empoigna son armure, la revêtit, s'empara de Baptism et ouvrit la porte.

Un jeune soldat attendait effectivement devant chez Frewyr, le poing levé, il semblait qu'il s'apprêtait tout juste à frapper lorsque Frewyr avait ouvert. Le jeune soldat était un peu rondelet, il ne semblait pas être d'un très haut grade selon l'expérience militaire de Frewyr. Le jeune soldat semblait un peu hébétée suite à cette apparition soudaine du Sergent Ether. Il était resté dans la même position.

« Oui ? Vous désirez ? »
« Je...Hem...Sergent....Frewyr ? »
« En personne. »
« Sa majesté... vo....vous convoque au palais....Si vous voulez ....bien me....suivre ? »
« Justement je m'y rendais. Vous n'avez qu'a m'accompagner. »
« Bi..Bien monsieur. »

Le jeune homme se mit au garde à vous, assez grossièrement ce qui fit sourire Frewyr, pour signifiez son respect à son supérieur, puis s'écarta du seuil de la porte laissant Frewyr passer. Celui-ci lui fit signe de le suivre puis s'engagea dans le marché. Les deux militaires commencèrent à arpenter les couloirs étroits séparés par les diverses tentes que les marchands avaient érigés tôt ce matin. Frewyr prenait son temps regardant tout les stands, et parlant avec quelques marchands. Son jeune acolyte par contre semblait pris au dépourvu par l'heure, il se tenait derrière son sergent, ésperant à chaque tente passée que ce serait la dernière. Finalement au bout d'une bonne vingtaine de minutes il prit la parole.

« Excusez...moi...Monsieur.....mais sa majesté, vous a convoqué pour...que...vous veniez à...enfin je veux dire.....pour que vous veniez immédiatement.... »

Le jeune milicien se ratatina sur lui-même lorsque Frewyr le regarda.

« Enfin...si....si vous voulez bien..... »
« Ecoutez ... Hem c'est quoi déjà votre nom ? »
« Glaedoc...Monsieur.... »
« Bien Glaedoc...Ce marché que vous voyez-la, on y découvre des merveilles, mais le problème c'est qu'il n'est ouvert que tout les 1er du mois, donc je pense que notre roi a d'autres chats à fouetter, il peut attendre j'en suis sûr. »
« Ah...Euh...Oui Peut être... »

Frewyr soupira doucement.

« Bon...il est vrai que vous pourriez avoir des ennuis si j'arrive en retard...et puis moi aussi remarque. Allons-y alors. »

A entendre ces mots le visage de Gleadoc s'illumina laissant peu à peu apparaître sur son visage une expression de satisfaction. Ils finirent par quitter le marché et commençérent à remonter la cité, le palais se trouvant tout en haut, ils avaient du chemin à faire avant d'y arriver. Ils se faufilaient parmi de nombreux passants, Rhoryn avait vu une recrudescence d'étrangers après l'alliance des hommes et des nains. Par contre ont voyait de moins en moins d'elfes.

Glaedoc marchait un peu en retrait, s'essoufflant un peu par le pas pressé de Frewyr. Il observa attentivement son supérieur, celui-ci semblait sortir tout droit d'une statue de marbre. Les traits immuables personne ne pourrait à présent lire dans ses pensées. Il observa l'armure qu'il portait, elle luisait à chaque pas que faisait son propriétaire, reflétant les nombreux rayons de soleils. Cette armure était magnifique. Puis il descendit son regard vers sa ceinture. Un long fourreau se tenait à son flanc, on ne pouvait voir la lame, mais vu les ornements qui décoraient le fourreau elle devait être elle aussi somptueuse. Ce n'était pas étonnant, ce type était un descendant des Ether, un sang royal à ce que l'on racontait, et puis il avait tout de même...

« Excusez moi ? »
« Qui y a t-il ? »

Frewyr ne s'était même pas retourné, il pressait le pas, ésperant que cet entretien avec le roi ne le retiendrait pas trop longtemps.

« C'est vrai que...? Enfin....Vous savez....on raconte que.... »
« On raconte quoi ? »

Le sergent venait de s'arrêter net. Gênant encore plus la question de Glaedoc. Il avait bien insisté sur le "quoi". Glaedoc se ratatina une fois de plus, reportant son attention sur ses pieds et parlant d'une toute petite voix.

« Eh bien...que...vous auriez combattu....un dragon... ? »
« Ah...Ce n'est que ça.... »

Le guerrier de la lumière recommença son ascension, Glaedoc mit un certain temps avant de s'apercevoir que son sergent avait repris le pas et dû trottiner un peu pour le rattraper.

« Alors...Alors c'est vrai ?! Vous avez vraiment combattu un dragon ?...Enfin je veux dire vous avez vraiment combattu cette créature...C'est juste....Waouh quoi...J'en reviens pas.... »
« Par pitié Glaedoc, épargnez moi votre éblouissement total face à tout ce qui est gros, méchant, écailleux et qui crache des flammes. »
« Non mais je veux dire que... »
« Si on vous avait bien renseigné vous sauriez que cette bestiole m'a laisser pour mort...et qu'elle a tuer ma fiancée.... »
« Oh...J...Je suis désolé... »

Glaedoc avait viré à l'écarlate. Il se sentait très mal tout à coup.

« Ce n'est rien... »

Les minutes suivantes ne furent qu'un silence, long et gênant. Glaedoc ne sachant plus quoi dire tenta une dernière fois de se rattraper auprès de sa nouvelle idole.

« Mo...Monsieur Frewyr Je.... »
« On est arrivé. »

Ils se tenaient en effet devant le grand édifice qui surplombait Rhoryn, cet immense palais recouvert d'or et d'argent, splendeur de Rhoryn, sa fierté et aussi son symbole. Frewyr se tourna vers Glaedoc.

« Bien, je crois que nos chemins se séparent ici, vous avez réussi votre mission vous pouvez retourner à la caserne je crois. »
« Ah...heu... »

Frewyr l'observa, un sourire au coin des lèvres.

« Ne vous en faites pas pour ce que vous avez dit, vous n'avez été qu'une des innombrables victime des ragots. Ne prenez pas sur vous. »

A ces mots d'adieu le visage de Glaedoc s'illumina une fois de plus. il salua une dernière fois Frewyr en se mettant au garde à vous, bien à sa manière, et s'en fut. Frewyr tourna les talons et marcha droit en direction du palais. Deux gardes était postés devant la grande porte en fer, lances croisées.

« Le roi vous attends. »
« Eh bien... Allons-y... »







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgottenworlds.forumactif.com
 
Deux militaires au marché - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» [#9]Dernière fois avant deux mois ! Profitons-en ~ [Terminé]
» [#12] En Deux Temps, Trois Mouvements [Terminé]
» Il était une fois deux potes [FE HENRY] - Terminé
» Asta Valentine, une nouvelle mercenaire sur le marché ! [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lost Kingdoms :: Le continent [RP] :: Royaume d'Andodor :: Rhoryn :: Quartier Populaire-
Sauter vers: